Eco Perspectives

Proches du pic d’inflation ?

22/09/2022

Après une deuxième contraction de son PIB au T2, les perspectives de l’économie américaine sont pour le moins incertaines. Les pressions inflationnistes donnent des signes de détente mais le rythme de désinflation pourrait être plus lent que prévu. Si la confiance des ménages a récemment interrompu sa baisse et s’est légèrement redressée en août, les enquêtes d’activité auprès des entreprises plongent, notamment dans le secteur industriel. La Réserve fédérale a poursuivi la remontée rapide de ses taux directeurs, qui entrent désormais en territoire restrictif.

Etats-Unis : croissance et inflation

La croissance du PIB a de nouveau baissé au T2 (-0,9% en rythme trimestriel annualisé contre -1,4% au T1), principalement à cause de la baisse de l’investissement privé et d’un moindre stockage des entreprises. Selon nos prévisions, le rebond mécanique de la croissance au T3 se poursuivrait sur plusieurs trimestres mais à un rythme relativement faible.

Du côté de l’inflation, plusieurs indicateurs suggèrent un potentiel ralentissement à partir de la mi-2022 (baisse du coût de l’énergie et de certains intrants, ralentissement du prix des biens, moindres tensions sur le marché du travail) mais il y a encore une part importante d’incertitude.

Et même si cette baisse de l’inflation se concrétisait dans les prochains mois, ce qui semble le plus probable, elle devrait rester supérieure à la cible de 2% jusqu’en 2024. Après avoir poussé ses taux directeurs en territoire restrictif (3,00% - 3,25%) par une hausse de 75 points de base en septembre, la Fed devrait poursuivre son resserrement monétaire jusqu’à la fin de l’année.

D’une inflation portée par les biens à une inflation portée par les services

L’inflation, mesurée par le Consumer Price Index (CPI), s’est établie à 8,3% a/a en août, un niveau très élevé mais en baisse par rapport à juillet (8,5% a/a). C’est principalement la conséquence de la baisse récente du prix du pétrole brut, en partie compensée par la forte augmentation des prix alimentaires. Et si l’inflation totale a reflué, l’inflation sous-jacente a nettement augmenté, de 0,4 point de pourcentage à 6,3%, faisant craindre que le pic d’inflation ne soit pas encore tout à fait atteint.

Les prix des services et de l'alimentation augmentent à mesure que les prix des biens et de l'énergie diminuent

De fait, les pressions inflationnistes se poursuivent avec le rééquilibrage des choix de consommation des biens vers les services (graphique 2). En raison des restrictions sanitaires durant la pandémie de Covid-19, les consommateurs avaient largement reporté une partie de leur consommation des services vers les biens.

Cette augmentation atypique de la demande de biens, notamment au début du rebond post-Covid, avait considérablement contribué à l’augmentation des prix des biens durables. Leur hausse a cependant nettement ralenti depuis le début de l’année (de 11,5% a/a en janvier à 5,6 % a/a en juillet), avec le report de la consommation vers les services. La demande de services a d’ailleurs retrouvé son niveau d’avant-Covid mais pas encore sa tendance, ce qui suggère que la demande pourrait continuer d’augmenter.

L’augmentation des prix de l’immobilier a également largement contribué à la hausse des prix à la consommation (2,1 points sur un an en août), le coût du logement augmentant pour les propriétaires. Ces prix sont encore attendus en hausse au cours des mois à venir malgré la remontée des taux et les signes de ralentissement du marché. Par ailleurs, l’inflation dans les services de santé, qui a particulièrement contribué au rebond de l’inflation sous-jacente en août, pourrait se poursuivre, principalement en raison des augmentations de salaires des personnels de santé.

Perspectives incertaines

Avec le ralentissement de l’économie et l’inflation toujours élevée, une divergence est apparue récemment entre la confiance des ménages et le sentiment des entreprises. La première s’est, en effet, améliorée en août d’après l’enquête du Conference Board comme de l’Université du Michigan. La perception des ménages de leur situation financière personnelle s’est même redressée pour le deuxième mois consécutif, notamment grâce à la bonne tenue du marché de l’emploi. Malgré une légère augmentation du taux de chômage (+0,2 point en août, à 3,7%), le marché de l’emploi reste solide, ce qui soutient le pouvoir d’achat des Américains.

Du côté des entreprises, les dernières enquêtes sur le climat des affaires n’ont pas connu ce léger mieux perceptible chez les ménages. L’enquête de la Réserve fédérale (Fed) de Philadelphie signale un ralentissement marqué de l’activité industrielle (-16,1 points en septembre) tout comme l’enquête de la Fed de New-York (-11,9 points en septembre). Néanmoins, l’Empire State Manufacturing Survey montre également que les entreprises anticipent un rebond de l’activité au cours des prochains mois. Les entreprises pourraient notamment bénéficier des mesures de l’Inflation Reduction Act, voté en août, qui vise à accélérer la transition énergétique de l’économie américaine.

Achevé de rédiger le 22 septembre 2022

Découvrir les autres articles de la publication

Global
La narration d'une récession

La narration d'une récession

L’inflation domine l’actualité économique depuis des mois, mais avec des resserrements monétaires agressifs, cela ne devrait pas durer. Dans le même temps, les craintes de récession s’intensifient [...]

LIRE L'ARTICLE
Chine
Malaise

Malaise

Le redressement de l’activité économique depuis la fin des confinements imposés à Shanghai au printemps a été très progressif [...]

LIRE L'ARTICLE
Japon
La Banque du Japon garde le cap

La Banque du Japon garde le cap

Le yen a continué de plonger cet été, atteignant son plus bas niveau face au dollar en 24 ans [...]

LIRE L'ARTICLE
Zone euro
En route vers la récession  ?

En route vers la récession ?

La conjonction actuelle inédite des chocs - inflationniste, sanitaire, géopolitique, énergétique, climatique, monétaire - devrait avoir raison de la résistance de la zone euro et la plonger en récession à l’horizon des prochains trimestres [...]

LIRE L'ARTICLE
Allemagne
De l'eau dans le gaz

De l'eau dans le gaz

La question n’est plus désormais de savoir si l’Allemagne tombera ou non en récession, mais plutôt de savoir quand et dans quelle ampleur [...]

LIRE L'ARTICLE
France
Une récession à venir  ?

Une récession à venir ?

La croissance française a surpris à la hausse au 2e trimestre (+0,5% t/t), soutenue par l’impact positif de la levée des restrictions liées à la Covid-19 sur le tourisme et les loisirs [...]

LIRE L'ARTICLE
Italie
D’une reprise solide à des perspectives incertaines

D’une reprise solide à des perspectives incertaines

Au cours du premier semestre 2022, l’économie italienne a progressivement gagné en vigueur. Au deuxième trimestre 2022, le PIB réel était 1,1% plus élevé qu’au quatrième trimestre 2019. L’acquis de croissance pour 2022 est de 3,5% [...]

LIRE L'ARTICLE
Espagne
Le choc inflationniste est rude

Le choc inflationniste est rude

L’hiver s’annonce difficile. Bien que son l’Espagne soit structurellement moins vulnérable aux ruptures énergétiques, le choc inflationniste est violent et il ne fléchit pas, avec une inflation à plus de 10% en août [...]

LIRE L'ARTICLE
Belgique
La tension monte

La tension monte

Le PIB belge a progressé de 0,2 % au deuxième trimestre 2022. La consommation privée a poursuivi sa trajectoire à la hausse au cours du premier semestre, mais devrait ralentir puisque l’inflation reste à son plus haut niveau historique [...]

LIRE L'ARTICLE
Portugal
Un choc énergétique moins important qu’ailleurs

Un choc énergétique moins important qu’ailleurs

Avec un risque de pénuries énergétiques relativement contenu, le Portugal enregistrerait cette année une croissance économique parmi les plus importantes de la zone euro. Plusieurs facteurs favorables sont à l’œuvre [...]

LIRE L'ARTICLE
Finlande
Politique du logement : histoire d’une grande réussite

Politique du logement : histoire d’une grande réussite

La Finlande, à l’instar des autres pays nordiques, s’est montrée particulièrement résistante jusqu’ici aux chocs actuels, mais le ciel s’assombrit sur le « pays du soleil de minuit » [...]

LIRE L'ARTICLE
Royaume-Uni
Un soutien budgétaire essentiel

Un soutien budgétaire essentiel

La croissance britannique s’est légèrement contractée au T2 mais l’économie ne devrait pas entrer en récession avant le T4 [...]

LIRE L'ARTICLE
Suède
Blocage institutionnel en perspective

Blocage institutionnel en perspective

Après huit années passées dans l’opposition, les conservateurs ont repris les rênes du pouvoir en Suède dans un contexte peu favorable. Si l’activité économique a bien résisté jusqu’ici, elle montre des signes nets de ralentissement [...]

LIRE L'ARTICLE
Suisse
Franc suisse : bouclier indéfectible contre l’inflation

Franc suisse : bouclier indéfectible contre l’inflation

Le pays helvétique se démarque des autres pays européens par des pressions inflationnistes nettement moindres [...]

LIRE L'ARTICLE
LES ÉCONOMISTES EXPERTS AYANT PARTICIPÉ À CET ARTICLE
William DE VIJLDER
Equipe : Etudes économiques
Félix  BERTE
Equipe : Economies OCDE
Christine PELTIER
Equipe : Risque pays
Guillaume DERRIEN
Equipe : Economies OCDE
Hélène BAUDCHON
Equipe : Economies OCDE
Anthony Morlet-Lavidalie
Equipe : Economies OCDE
Stéphane Colliac
Equipe : Economies OCDE
Paolo CIOCCA
Equipe : Economies OCDE
Simona COSTAGLI
Equipe : Economies OCDE