Perspectives

Pas épargné

e
25  
EcoPerspectives // 2 trimestre 2020  
economic-research.bnpparibas.com  
Danemark  
Pas épargné  
L’épidémie de coronavirus sévit aussi au Danemark, où des mesures de confinement relativement sévères sont désormais en place.  
L’économie, au demeurant très ouverte - elle exporte plus de 50% de son PIB - se contractera en 2020. Pour atténuer le choc, le  
gouvernement a mis en place des mesures de soutien budgétaire importantes, consistant notamment à payer tout ou partie des  
salaires sur une durée de trois mois. La Banque centrale assure la liquidité en couronnes et euros, après avoir noué un accord de  
swap avec la BCE.  
Comme beaucoup d’autres pays dans le monde, le Danemark doit  
1
- Croissance et inflation  
faire face, avec la pandémie de coronavirus, à un choc sanitaire et  
économique majeur, qui entrainera une contraction de son activité  
en 2020. Bien que le pays ne paraisse pas être le plus touché à ce  
(
g.a., %)  
Croissance du PIB  
Prévisions  
Inflation  
1
Prévisions  
jour , le gouvernement a décidé de mettre en place, à compter du  
5
4
3
2
1
0
13 mars, des mesures de confinement relativement strictes. Les  
3.8  
écoles, universités, restaurants ainsi que la plupart des lieux publics  
et culturels ont été fermés, tandis que les fonctionnaires ou  
employés non occupés à des tâches essentielles ont été invités à  
rester chez eux.  
2.3  
1.8  
1.2  
0.5  
-
-
-
1
2
3
Menace sur l’économie et mesures budgétaires de  
grande ampleur  
-
2.5  
Les conséquences à venir pour l’économie seront lourdes, une forte  
contraction du PIB étant prévisible au deuxième trimestre de l’année  
2018  
2019  
2020  
2021  
2018  
2019  
2020  
2021  
Sources : comptes nationaux, BNP Paribas  
2
020. Pour y faire face, le gouvernement, qui dispose de marges de  
manœuvre (des excédents budgétaires récurrents depuis 2015 et  
une dette limitée à 33% du PIB) a adopté des mesures fortes.  
2- Mesures de soutien à l’économie  
La plus importante d’entre elles consiste à faire relayer par l’Etat le  
paiement des charges d’exploitation des entreprises, de manière à  
limiter les pertes d’emplois induites par les cessations d’activité.  
Dans un pays où l’endettement des ménages est très élevé (281%  
du revenu disponible net, soit le plus haut taux de l’OCDE) et  
soutient le marché de l’immobilier, de tels dispositifs sont cruciaux.  
Voté le 14 mars, puis renforcé le 30, le Tripartite agreement on  
temporary wage compensation permettra aux sociétés et aux  
indépendants en difficulté de demander à l’Etat de prendre en  
charge 75% du paiement des salaires, ceci pendant une durée de  
trois mois (du 9 mars au 9 juin 2020) dans la limite de DKK 30 000  
- Politique monétaire. Face aux pressions baissières sur la couronne  
danoise (DKK) et pour répondre à la nécessité de défendre le peg vis-à-  
vis de l’euro, la Banque centrale a dû, dans un premier temps, relever son  
taux directeur (de -0,75% à -0,60%). La pression s’est ensuite allégée  
grâce à la réactivation (le 20 mars) d’une ligne de swap avec la BCE, dont  
le montant maximum a été fixé à EUR 24 mds.  
- Politique budgétaire. Le 14 mars tous les partis se sont accordés à  
l’Assemblée pour voter des mesures de soutien à l’économie pour un  
montant de DKK 55 mds. Les mesures mises en place prendront en  
compte des compensations financières à destination des indépendants et  
des entreprises (Tripartite agreement on temporary wage compensation)  
dans le but d’alléger leurs coûts d’exploitation. Le gouvernement a  
également assuré l’octroi de garanties de prêts aux entreprises à hauteur  
de DKK 60 mds (plus de 5% du PIB). Ces mesures sont inédites et bien  
plus conséquentes que celles qui avaient été prises lors de la crise de  
(
EUR 4 000) par personne et par mois.  
Comme (presque) partout ailleurs, le dispositif est complété par des  
transferts directs sous condition (pour l’aide au paiement des loyers  
et autres charges fixes), des différés d’impôts et de TVA ainsi que  
des prêts garantis aux entreprises (pour un montant total de  
DKK 60 mds, cf. encadré ci-contre).  
2008-2009. Le gouvernement danois entend ainsi contourner la menace  
d’une récession en 2020 en motivant la production et l’emploi au  
deuxième semestre.  
Sources : gouvernement, Banque centrale  
1
Le taux de contamination déclaré (500 cas pour un million d’habitants) est  
relativement élevé au Danemark, mais il doit être comparé avec beaucoup  
de prudence. Au 31 mars le pays déplorait 90 victimes du coronavirus, soit,  
en proportion de la population, 13 fois moins que l’Italie.  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2511 articles et 648 vidéos