Graphiques de la semaine

Afrique du Sud : les perspectives économiques restent moroses

DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES  
Afrique du Sud : les perspectives économiques restent moroses  
La croissance économique n’a pas dépassé 1% par an en moyenne depuis 2015, et s’est encore affaiblie au S1 2019.  
Les exportations souffrent du ralentissement de la demande mondiale et les contraintes structurelles internes pèsent sur  
l’investissement, en chute constante depuis début 2018. D’importantes coupures d’électricité ont affecté l’activité en  
2019 : conséquences des difficultés de l’entreprise publique Eskom, elles illustrent l’énorme déficit d’infrastructures du  
pays. Seules des avancées dans le processus de réformes structurelles permettront de redresser l’investissement à  
moyen terme.  
En attendant, la croissance du PIB réel devrait rester faible (attendue à 0,4% en 2019 et 0,8% en 2020) et la marge de  
manœuvre des autorités pour stimuler la demande est très réduite. D’une part, le soutien financier apporté à Eskom ces  
derniers mois a aggravé la hausse des déficits budgétaires (5,3% du PIB en juin 2019 sur 12 mois glissants) et de la  
dette publique. D’autre part, la banque centrale a légèrement abaissé son taux directeur (repo) cette année, mais le  
dérapage budgétaire et la dépendance du pays vis-à-vis des financements non-résidents devraient freiner  
l’assouplissement monétaire à court terme.  
PIB réel (g.a., %)  
Taux directeur (%)  
Dette du gouvernement central (% du PIB, é.d.)  
65  
8
7
6
5
4
3
2
1
0
1
60  
55  
50  
45  
40  
35  
30  
25  
20  
-
2
011  
2012  
2013  
2014  
2015  
2016  
2017  
2018  
2019  
Source : SARB, SSA  
economic-research.bnpparibas.com  
Christine Peltier  
20 novembre 2019  
QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 2454 articles et 632 vidéos