Eco Emerging

Vietnam | Le vent en poupe

07/02/2024
PDF

Le Vietnam a connu une série de difficultés en 2022-2023, liées à la dégradation de l’environnement international, à la sévère correction dans le secteur immobilier, à la crise de confiance et aux tensions sur la liquidité dans le secteur bancaire. La croissance économique a marqué le pas début 2023, mais elle a ensuite rapidement réaccéléré. En particulier, l’activité dans le secteur exportateur manufacturier se redresse depuis quelques mois, porté par de solides entrées d’investissements directs étrangers. Ces dynamiques devraient se poursuivre à court terme, le Vietnam étant un des grands bénéficiaires des ajustements en cours dans les chaines de production mondiales.

Prévisions

L’économie vietnamienne a connu, au cours des derniers mois de 2022 et début 2023, une série de difficultés qui ont entraîné un ralentissement de la croissance important, mais bref. Après le solide rebond de l’activité qui a suivi la levée des restrictions sanitaires en 2022 (+8% sur l’ensemble de l’année), la croissance du PIB réel a brusquement marqué le pas, s’établissant à +3,3% en g.a. au T1 2023. L’accumulation des chocs externes (recul de la demande mondiale, resserrement monétaire américain) et internes (crise dans le secteur immobilier, choc de confiance dans le secteur financier) ont conduit à remettre en lumière certaines vulnérabilités macro-financières du pays, en particulier l’insuffisance de ses réserves de change, l’endettement excessivement élevé de certains secteurs (auprès des créanciers locaux), et les fragilités persistantes du système bancaire[1].

Malgré ces vulnérabilités, les perspectives de croissance du Vietnam restent solides, notamment soutenues par le développement du secteur manufacturier exportateur et les entrées d’investissements directs étrangers (IDE). La croissance du PIB réel a d’ailleurs réaccéléré rapidement l’an dernier, pour atteindre +6,7% au T4 2023, et elle devrait rester confortablement au-dessus de 6% en rythme annuel au cours des prochains trimestres.

Le moteur exportateur prêt à redémarrer